mademoiselle_julie_ccyrille_valroff.jpg mademoiselle_julie_ccyrille_valroff.jpg mademoiselle_julie_ccyrille_valroff.jpg mademoiselle_julie_ccyrille_valroff.jpg mademoiselle_julie_ccyrille_valroff.jpg mademoiselle_julie_ccyrille_valroff.jpg mademoiselle_julie_ccyrille_valroff.jpg

Mademoiselle Julie

À la recherche de son identité́, Julie est tiraillée entre les deux éducations qu’elle a reçues. Un sujet si universel et quotidien qui conserve au texte de Strindberg une modernité confondante.

Texte mythique de Strindberg, Mademoiselle Julie a enflammé et enflamme encore l’imaginaire de très nombreux artistes : amour et manipulation, fièvre et transgression durant la nuit de la Saint-Jean...

Dans cette nouvelle version scénique, Christophe Lidon choisit de mettre en avant les racines familiales du mal de vivre de Julie et de son univers déséquilibré, là où les fantômes des parents hantent la vie de leur enfant. Un autre parcours psychologique sort de l’ombre, une vérité jaillit.

Julie séduit le valet de son père le temps de cette nuit du solstice d’été, la plus courte de l’année, ce moment unique qui délie les contraintes, exacerbe les sens et abolit les frontières sociales. Transgression ultime... À la recherche de son identité, Julie est tiraillée entre les deux éducations qu’elle a reçues : sa mère féministe, issue du peuple, lui a proposé toutes les armes d’une éducation masculine, alors que son père l’enferme dans le carcan d’une éducation féminine bourgeoise. Julie ou la contradiction entre une éducation et les diktats d’une société. Un sujet si universel et quotidien qu’il conserve à ce texte une modernité confondante.

« Une incarnation de Mademoiselle Julie qui fera référence. Sarah Biasini réussit à fabriquer une Julie vraie et moderne, riche de ses morcellements. Elle nous fait entendre le texte, et le sous-texte. » - Toute la culture

Auf der Suche nach ihrer Identität schwankt Julie zwischen zwei Ausbildungen, die sie erfahren hat. Ein so universelles und doch alltägliches Thema, welches in den Texten von Strindberg eine verwirrende Modernität behält.

Théâtre de Haguenau
1h20 - Dès 14 ans

 

Texte : August Strindberg
Mise en scène : Christophe Lidon
Avec : Sarah Biasini, Yannis Baraban, Déborah Grall
Adaptation scénique : Michael Stampe
Costumes : Chouchane Abello-Tcherpachian
Images : Léonard
Lumières : Cyril Manetta
Musique : Cyril Giroux
Assistante à la mise en scène : Valentine Galey

Tournée Acte 2 |création du CADO | Centre National du Création, Orléans – Loiret
Avec le soutien de la Ville de Saint-Maurice – Théâtre du Val d’Osne


 

Ressources